Littérature générale

Elise sur les chemins, Bérengère COURNUT, Editions LE TRIPODE

Élise vit dans la colline, au sein d’une famille libertaire parfois sauvage, souvent joyeuse. Ce qu’elle sait, elle l’a appris de ses frères et sœurs, des arbres et des sentes, des rivières et des combes. Mais un jour, sur les conseils d’une femme-serpent, la jeune fille quitte ses terres pour retrouver deux aînés vagabonds. Elle se lance ainsi à la découverte d’un monde où réel et fantastique se mêlent amoureusement. Editions Le Tripode, octobre 2021

Parmi mes lectures d’été j’ai croisé la route d’Élise sur les chemins. Comme l’été chez moi, ce roman s’est apparenté à prendre mon temps. Le temps d’une pause, se laisser emporter par la poésie et les mots de l’autrice Bérengère Cournut que je découvrais avec l’histoire d’Élise racontée intégralement en vers libre ce qui rend la plume particulièrement vivante et piquante !

Élise sur les chemins c’est une histoire qui se lit d’une traite grâce à son atmosphère mystérieuse et à l’intensité de l’écriture, même si je serai serai bien incapable de dire s’il s’agit précisément d’un long poème, d’un conte où d’une fable, qui oscillent le visible et l’invisible.

Une histoire comme je les aime, pleine de sensibilité et avec de biens jolis mots, mais pas naïve pour autant… J’ai surtout aimé ce livre pour sa force d’évocation, la nature, l’enfance et la magie sont au cœur du chemin d’Élise, sujets de prédilection chez moi qui prennent d’ailleurs de plus en plus de place dans mes lectures.

Voilà une belle rencontre, un matin d’été qui m’a donné l’envie de poursuivre le chemin littéraire de Bérengère Cournut qui m’a touchée avec son Élise et qui vient de publier Zizi Cabane pour cette rentrée littéraire et dont je me réserve sa lecture prochainement.

Zizi Cabane

Rentrée littéraire 2022, paru le 18 août

Odile a disparu, laissant derrière elle son mari Ferment et leurs trois enfants. Privés de la présence maternelle, Béguin, Chiffon et la jeune Zizi Cabane doivent trouver un nouvel équilibre. Mais rien ne se passe comme prévu dans la maison. Une source apparaît dans le sous-sol, et veut absolument rejoindre le ruisseau du jardin. Un drôle de vent rôde. Et tandis que tante Jeanne essaie de ramener un peu de raison là dedans, Marcel Tremble, faux grand-père surgi de nulle part, accompagne avec tendresse la folie de ces êtres abandonnés. Que vont devenir les chagrins ? Sur quelles pentes vont-ils désormais rouler ?
 
Après le voyage arctique de De pierre et d’os, Bérengère Cournut réussit une nouvelle fois l’invraisemblable : mêler la poésie à la prose pour dire en souriant la douleur, associer le quotidien aux rêves pour réinventer avec force un chemin de vie. L’illustration de couverture a été réalisée par Astrid Jourdain.
 


3 commentaires sur “Elise sur les chemins, Bérengère COURNUT, Editions LE TRIPODE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s