Polar/thriller

Les Ravissantes, Romain Puertolas, Edition Albin Michel

Que s’est-il réellement passé en mars 1976 dans la petite ville de Saint Sauveur, en Arizona ? C’est la question à laquelle tente de répondre le journaliste Neil Sheehan, confronté à une énigme qui divise la population : la disparition, sans mobile apparent, de plusieurs adolescents. Tandis que le shérif Liam Golden met tout en œuvre pour résoudre l’affaire, les mères des disparus accusent une communauté de marginaux qui s’est installée un an plus tôt dans les parages. Et pendant ce temps, d’étranges lumières apparaissent les nuits sans lune et la tension continue de monter entre les deux camps… Comment démêler le vrai du faux ? À qui donner tort ou raison ? Distillant le doute, recoupant témoignages et informations réelles, Romain Puértolas invite le lecteur à mener l’enquête dans ce roman dont chaque page déjoue les certitudes.

Jubilatoire !

Je dois à cet auteur d’excellents moments de lecture, Romain Puértolas fait preuve de beaucoup d’esprit et possède une plume très agréable et minutieuse dans ses histoires, il mélange à leur charme original que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, une belle galerie de personnages parfois décalés, si humains et forts attachants.

Les Ravissantes dont la couverture reflète d’ailleurs parfaitement les décors de son histoire, est sans aucun doute son roman le plus immersif, grâce au lieu de l’intrigue, elle se déroule en Arizona dans les années 70. Ce choix n’est pas anodin, la ville de Saint Sauveur est propice à la mise en place de l’atmosphère et des mystères des seventies, on est cœur des préoccupations de l’époque, le charme de l’écriture et l’esprit de Romain Puértolas s’y prêtent donc parfaitement.

« Kidnapper un enfant est la chose la plus simple du monde. En kidnapper trois n’est pas plus complexe. »

Lire un Puértolas c’est retrouver le plaisir de se faire surprendre, de fouiner à l’ancienne, comme d’habitude je n’ai rien vu venir, pas parce que je me suis laissée porter par les personnages de ce roman original et l’ambiance de cette époque, mais parce que pour tous les amateurs d’enquêtes sur les disparitions, cette intrigue c’est du grand art !
Grâce aux récits précis et détaillés des faits, grâce au Shérif Golden qui, tout en faisant balader entre deux communautés qui se méprisent, mène une enquête fouillée auprès des familles de ces trois adolescents qui ont disparu les uns après les autres. On reviendra sur leurs habitudes, leurs différentes personnalités, une enquête donc classique sur la forme, mais ce serait une erreur de penser qu’un auteur ne puisse plus nous surprendre, avec Les Ravissantes c’est au-delà de mes espérances.

Les Ravissantes est un surprenant roman, comme toujours avec Romain Puértolas, pour moi c’est l’auteur de la bonne humeur, parce que le plaisir qu’il a d’offrir aux lecteurs des intrigues légères et originales se ressent, il est communicatif et les chutes qu’il propose aux lecteurs sont inoubliables.

J’ai depuis quelques années une affection particulière pour ses romans, pour les messages qu’il fait passer, des thèmes très bien exploités comme dans La police des fleurs, des arbres et des forêts le livre que j’ai le plus conseillé lors du premier confinement, puis a suivi le très touchant Sous le parapluie d’Adelaïde , et maintenant Les Ravissantes 😉

A lire et à relire absolument !

Les Ravissantes, Romain Puértolas, Editions Albin Michel Mars 2022

12 commentaires sur “Les Ravissantes, Romain Puertolas, Edition Albin Michel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s