Littérature générale·Polar/thriller

Les saisons d’après, Christian Carayon, Editions Hervé Chopin

Certains secrets ne peuvent rester enfermés à jamais dans la maison de notre enfance. Charlotte a 45 ans et vient de perdre son mari d’un cancer long et douloureux. Elle décide de tout quitter (sa maison, son job de professeur de Lettres et sa région) pour partir vivre dans une résidence d’auteur à Trébeurden. Elle a déjà écrit deux romans, qui n’ont eu qu’un succès d’estime et lui ont fait perdre son envie d’écrire ; ces neuf mois qui lui sont offerts sont sa dernière chance. D’autant plus que cette résidence d’auteur, Lighthouse, a été fondée par un très grand et mystérieux auteur de Best-Seller, William-Xavier Mizen, alias WXM dont les romans ont éclairé les derniers jours de son mari, mais sur qui d’étranges rumeurs circulent. Durant ces neuf mois, entourée de personnages étonnants et attachants, Charlotte doit animer un atelier d’écriture, programmer les films de son choix une fois par semaine (une des exigences de WXM) et elle va surtout essayer de retrouver l’envie d’écrire et celle de vivre. Elle commence ainsi à s’intéresser à l’histoire de WXM et tenter de comprendre le secret qui se cache derrière Lighthouse et son mécène…

Christian Carayon n’écrivant pas à mon grand regret un roman par an, cette parution était pour ma part très attendue.
Ses quatre polars font partie de ceux que je conseille le plus souvent, je garde un souvenir très marqué de chacun d’eux.

Comment ne pas penser à Un souffle, une ombre en lisant Les saisons d’après ?
Les saisons d’après est un roman à secrets, l’intrigue se déroule en partie à la résidence Lighthouse en Bretagne à Trébeurden, le lieu parfaitement bien choisi, l’auteur explore encore une fois le passé de ses personnages, il fait de leurs tourments la pierre angulaire de ce livre. Que ce soit Charlotte qui décide de tout quitter à la quarantaine, cet auteur mystère, WXM, dont l’identité nous est volontairement révélée prématurément, ou bien la mystérieuse Lizzie, tous ont de sombres secrets.
Je ne vais pas vous dire que j’ai lu ce roman d’une traite, ce style, déjà, se savoure, moi je ne m’en lasse pas, l’écriture au delà d’être belle (et elle l’est énormément !) est précise, à la « Carayon », atmosphérique, soignée.
En oscillant entre deux récits qui se complètent, celui de Charlotte et celui de l’auteur WXM, la construction est réfléchie et demande un minimum d’attention, ce qui rend particulièrement agréable le plaisir de la lecture et de la découverte.

Christian Carayon flirte avec le polar à ambiance et c’est une fois de plus un bonheur de se plonger dans une de ses intrigues qu’il tisse avec minutie avec ses connaissances cinématographiques. Les Saisons d’après est une belle démonstration de ce qu’on peut encore proposer aux lecteurs amoureux des romans à ambiance teintés de mystères, et même de mélancolie.

Il nous propose quelque chose d’original, qui se démarque des romans actuels. J’aurais bien du mal à le classer même si je suis tentée de dire que pour moi, il est dans la veine d’Un souffle une ombre le roman est empreint de mystères, où régnerait une petite touche Hitchcockienne.

Si vous aimez les romans qui vous surprennent, qui parlent d’autres romans, quand tout est dans les détails, ceux qui ne se racontent pas, qui font le sel de l’intrigue, n’hésitez pas à vous plonger dans ceux des Saisons d’après.

Les saisons d’après, Christian Carayon Hervé Chopin, Février 2022

10 commentaires sur “Les saisons d’après, Christian Carayon, Editions Hervé Chopin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s