Polar/thriller

L’île des âmes, Piergiorgio Pulixi, Éditions Gallmeister, Coup de Coeur polar

Depuis plusieurs décennies, la Sardaigne est le théâtre de meurtres rituels sauvages. Enveloppés de silence, les corps de jeunes filles retrouvés sur les sites ancestraux de l’île n’ont jamais été réclamés. Lorsque les inspectrices Mara Rais et Eva Croce se trouvent mutées au département des « crimes non élucidés » de la police de Cagliari, l’ombre des disparues s’immisce dans leur quotidien. Bientôt, la découverte d’une nouvelle victime les place au centre d’une enquête qui a tout d’une malédiction. De fausses pistes en révélations, Eva et Mara sont confrontées aux pires atrocités, tandis que dans les montagnes de Barbagia, une étrange famille de paysans semble détenir la clé de l’énigme. La première enquête de Mara Rais et Eva Croce nous plonge dans les somptueux décors de la Sardaigne, au cœur de ténèbres venues du fond des âges.

Ce premier polar traduit en France de Piergiorgio Pulixi ne passe pas inaperçu, tout le monde l’aime, tout le recommande, L’île des âmes n’est pas tombé dans mes mains par hasard. Depuis quelques mois l’envie d’évasion dans mes lectures est de plus en plus présente, j’ai succombé aux pays du sud grâce à leur atmosphère mystique jamais lues ailleurs.

Piergiorgio Pulixi nous emmène sur les terres sardes, où refait surface une mystérieuse affaire jamais résolue ; Deux jeunes filles, ont été tuées en l’espace de onze ans, l’une en 1975 l’autre en 1986, aucun lien entre elles n’est relié, si ce n’est qu’elles sont mortes pendant la nuit des morts, sa de die de sos mortos. Elles n’ont jamais été identifiées, ni portées disparues, personne ne les a réclamées; qui sont ces deux victimes ? Cette affaire a hanté et tourmenté Moreno Barrali, aujourd’hui atteint d’un cancer, ses jours sont comptés, l’affaire Dolores Murgia est l’occasion pour lui de prouver qu’il n’était pas fou d’avoir consacré sa carrière à ces crimes mystiques. Il passe le relai à deux enquêtrices Eva Croce et Mara Rais, ensemble ils vont se replonger dans le passé en essayant de résoudre le présent.

L’île des âmes nous interroge dès le prologue qui attise notre curiosité en donnant la voix à l’une des enquêtrices, passé les cinquante premières pages où l’auteur pose son histoire, impossible de s’en détacher.
DES CINQ POLICIERS affectés à l’enquête sur le meurtre de Dolores Murgia, je suis la seule encore en vie. J’ai perdu quatre collègues, quatre amis. Certains disaient que cette affaire était maudite. Qu’on aurait tous mieux fait de l’oublier, de la classer.
A force de creuser, nous avions réveillé sas animas malas, les esprits malfaisants, et la noirceur s’était emparée de nous, l’un après l’autre. Comme une malédiction.


Depuis le temps que je rabâche les mêmes choses, personne ne sera étonné de voir ce roman dans mes coup de cœur ! L’île des âmes a tout ce que j’aime retrouver dans mes polars : Chaque personnage a des choses à raconter et possèdent ce supplément d’âme, l’introduction des deux enquêtrices annonce une ambiance électrique entre elles, leurs caractères sont aussi explosifs que diamétralement opposés.
Piergiorgio Pulixi a réussi un tour de force, avec un sens du rythme parfaitement maintenu et une écriture qui se frotte parfois à la poésie noire, immersive sans être contemplative elle fait la part belle à la beauté de la Sardaigne et son arrière-pays.
L’originalité et la grande force de cette histoire ce sont évidemment des sensations ressenties, dans une alternance passé/présent le culte du rapport à la terre et à la famille se dévoilent. L’île des âmes nous emporte vers une terre chargée d’histoires où le style de l’auteur se prête merveilleusement bien à l’atmosphère sombre et mystique de la culture nuragique qu’il a souhaité rendre, et qui confirme ma préférence pour les auteurs du Sud actuellement. Les ingrédients d’un polar implacable sont bien présents, à peine fini qu’on en redemande !

Jusque-là les éditions Gallmeister publiaient en majeure partie des romans noirs américains dont le très remarqué My Absolute Darling que j’ai aimé par dessus tout, que je défends encore bec et ongle. L’île des âmes ne sera pas donc pas une malédiction, ils viennent de gagner une lectrice un peu plus fidèle en variant leur catalogue et en proposant cette première enquête aux décors ensorcelants.

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce silence parle. Il instruit et et met en garde. Il conseille et dissuade. Et malheur à celui qui ne témoigne pas la déférence attendue.

L’île des âmes, Piergiorgio Pulixi avril 2021aux Editions Gallmeister que je remercie chaleureusement
Traduit de l’italien par Anatole Pons-Reumaux

4 commentaires sur “L’île des âmes, Piergiorgio Pulixi, Éditions Gallmeister, Coup de Coeur polar

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s