Polar/thriller

Les yeux fermés, Chris Bohjalian, Le Cherche Midi Sublime roman noir

Un roman qui va vous faire perdre le sommeil.

La disparition d’Annalee Ahlberg est inquiétante. Atteinte de somnambulisme, ce n’est pas la première fois que cette jeune mère bien sous tous rapports quitte sa maison au milieu de la nuit. Mais cette fois, elle n’est pas revenue. Lorsqu’on retrouve la chemise de nuit d’Annalee près d’une rivière, son mari Warren et ses deux filles se préparent au pire. Très vite cependant, des questions surgissent. Pourquoi n’était-elle atteinte de ses fameuses crises de somnambulisme que lorsque son mari était absent ? Où est le corps ? Si la vie d’Annalee semble soudain plus complexe et mystérieuse qu’au premier abord, il apparaît bientôt que les autres membres de la famille ont eux aussi des secrets et beaucoup de choses à se reprocher…

À la façon des Apparences de Gillian Flynn, Chris Bohjalian tisse une intrigue perverse et captivante. En véritable magicien, il nous tient en haleine de la première à la dernière page jusqu’au coup de théâtre final qui place le livre au niveau des plus grandes réussites du genre.

« Je suis terrifiée par cette noire entité qui sommeille en moi »

Je me tourne rarement vers les thrillers domestiques-psychologiques, pour en apprécier un il faut en lire dix, et ils finissent par tous se ressembler. Cette année j’en lis volontairement très peu, et finalement ça permet de les apprécier à leur juste valeur.

D’ailleurs je classerai davantage Les yeux fermés dans le roman noir plutôt que le thriller, par son rythme et son atmosphère.
Voilà qui explique peut-être pourquoi j’ai succombé au style soigné et délicat de Chris Bohjalian dès les premières lignes.

L’histoire met en avant la disparition d’une mère de famille qui disparaît un soir d’été de l’an 2000, alors que les recherches ne donnent rien, ses deux filles restent persuadées que le corps de leur mère repose au fond de la rivière du comté et qu’il est possible qu’elles tombent dessus un jour lors de leurs recherches.

« Avant la disparition de notre mère, je doute qu’elle ou moi aurions jamais associé une pierre à un crâne ; il était désormais inévitable que nous le fassions ».

Dès le premier chapitre la tonalité est assez noire. On est complètement impliqué dans le récit de Lianna qui raconte les faits, et comment elle, sa sœur et son père ont dû y faire face. Lors de flashbacks elle passe en revue leurs émotions, le poids de la culpabilité devant leur impuissance face au somnambulisme de leur mère et sa disparition. Lianna va tenter de comprendre ce qui a pu se passer cette nuit là. Il n’y aura pas vraiment d’enquête policière, ni de rebondissements et d’invraisemblances ( comme quoi c’est possible ! ) l’histoire est assez lente et pourtant les doutes persistent dans une atmosphère glaçante.

Tout reste mystérieux parfois vaporeux. Sublime !

Un léger bémol à la moitié qui perd un peu de cette ambiance sombre au profit d’ une relation qui ralentit à mon sens le rythme. Même si on se doute que cela soit nécessaire au suspens déjà bien entretenu par la thématique du somnambulisme, et ce qui l’entoure, et qui s’insère intégralement et parfaitement dans l’histoire. Tout semble crédible c’en est presque effrayant, même si parfois ça manque de palpitant, c’est captivant de bout en bout, avec une fin particulièrement réussie !

Pour quelqu’un comme moi qui ne trouve plus aucune saveur dans le thriller psychologique, je ne regrette pas ma lecture. Si vous n’êtes pas trop regardants sur le rythme, que vous aimez les narrations bien écrites et immersives je vous le recommande.

Les yeux fermés, Chris Bohjalian, Éditions Le Cherche Midi, mai 2021.

9 commentaires sur “Les yeux fermés, Chris Bohjalian, Le Cherche Midi Sublime roman noir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s