Polar/thriller

1991, Franck THILLIEZ, Editions Fleuve Noir

La première enquête de Franck Sharko !

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.
Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Parler d’un Franck Thilliez devient de plus en plus difficile, je répète inlassablement les mêmes louanges, j’y prends un immense plaisir à chaque fois.

Je ne veux rien dévoiler des thématiques, afin de laisser votre plaisir de lecture intact et aussi intense que le mien surtout que 1991 était particulièrement attendu, Franck Thilliez offre à ses lecteurs un retour en arrière de 30 ans, et met en scène Sharko dans sa première enquête.

Évidemment qui dit Sharko dit 100% enquête policière, de quoi enthousiasmer tous les amoureux du polar.

Placer une intrigue début des années 90 n’était pas chose aisée, il fallait respecter les méthodes traditionnelles d’investigations, sans proposer une enquête routinière, ni des investigations d’un autre siècle. Tout en respectant le contexte de l’époque, la patte originale de Thilliez se joue encore de nous, nombreuses et complexes sont les ramifications.
Dès les premières pages, on retrouve la particularité de ses intrigues qui crée une un rythme et un suspens permanent.
Je ne citerai pas les nombreuses fois dans ses romans précédents où je me suis arraché les cheveux sur les palindromes, les recherches d’indices pendant et après ma lecture au comble de l’excitation pensant avoir trouvé la réponse, c’est à chaque fois une immersion dans un esprit aussi joueur que retors qui ne perd jamais de vue la crédibilité d’une enquête policière. Jubilatoire.

1991 est un vrai cadeau, une intrigue habile, machiavélique, que j’ai lue en seulement deux jours afin de ne pas perdre une miette des détails et de cette noirceur aussi omniprésente que latente. Dès lors où elle se manifeste c’est évidemment quelque chose de très profond qui s’ancre en nous, dont on se défait difficilement. Je suis ressortie complètement vidée, et comblée.
Il y a dans cette ambiance lourde, une documentation importante qui vient appuyer la véracité des faits, un atout majeur depuis toujours chez Franck Thilliez qui explore des thématiques mystérieuses et fascinantes.

Si vous ne l’avez jamais lu vous ne pouvez pas passer à côté, c’est un style inimitable qui nous fait vibrer avec des procédés brillants et ingénieux.

1991 peut bien entendu se lire sans avoir lu les précédents de la saga de Sharko, vous allez découvrir un personnage charismatique et insondable, qui n’a peut-être pas fini de nous livrer ses sombres démons. Pour les plus fidèles qui ont une mémoire sans faille, quelques détails feront écho en vous dans 1991, apportant une dimension supplémentaire à votre lecture…soyez attentifs.

1991, Franck Thilliez Editions Fleuve Noir, mai 2021

15 commentaires sur “1991, Franck THILLIEZ, Editions Fleuve Noir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s