Polar/thriller·tous en librairie

Nouveautés romans, polars, thrillers, avril et mai 2021

Après quelques semaines d’imprévus et disons-le franchement de lassitude, car mon cerveau suit le rythme des confinements et couvre-feu successifs, (2020 LE RETOUR) il est temps de papoter un peu lecture !
Je n’ai pas posté l’article du mois d’avril, même si une nouveauté chasse l’autre je viens de faire une sélection express en fin d’article, de ce qui se trouve dans ma pal et que je compte lire ou chroniquer prochainement, (la crème de la crème pour certains) comme pour Kérozène de Adeline Dieudionné, les avis sont plus que mitigés voir sévères, je compte bien me faire le mien, d’ailleurs si vous l’avez lu n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Voilà un mois de mai encore prometteur, en ce moment j’alterne les polars et les romans généralistes pour rythmer mes lectures, le prochain roman de Solène Bakowski devrait me combler, tout autant que le nouveau polar de Franck Thilliez, sans oublier la douce poésie noire de Elsa Roch, rien de mieux pour nous remettre sur les rails, n’est-ce pas ?

Voici donc le TOP 3 et le reste dans la suite de l’article !

RUE DU RENDEZ-VOUS Solène Bakowski le 20 mai : Rien ne prédestinait Alice Beausoleil et Marcel Dambre à se rencontrer. Pour que le vieil homme ouvre sa porte à la jeune femme trempée, il aura fallu une grève des transports, un GPS capricieux et un terrible orage. De leur tête-à-tête inattendu va naître ce qui ressemble à une seconde chance. Un nouveau rendez-vous avec l’existence, peu importe le temps qui reste…Marcel, quatre-vingt-sept ans, vit rue du Rendez-Vous, reclus dans son atelier de bottier menacé par les bulldozers. Vendeuse en boulangerie, Alice offre son sourire à tous ceux qu’elle croise. En réalité, depuis deux ans, trois mois et quatre jours, en proie à une profonde tristesse, elle s’empêche de vivre. À mesure que la pluie et les heures s’écoulent, le passé resurgit. Sous l’impulsion de la jeune femme qui l’écoute sans se dévoiler, Marcel raconte la guerre, sa carrière et son amour fou pour sa mère. Et s’il trouvait à son tour la clé pour délivrer Alice de son silence ?

1991 Franck THILLIEZ le 6 mai : La première enquête de Franck Sharko ! En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.

La fureur des mal-aimés Elsa Roch le 12 mai : Veille de Noël, de nos jours. Le commissaire Marsac découvre dans une poubelle un cadavre au crâne fracassé et au ventre ouvert, rempli de mort aux rats. Mars 1995. Alex a 15 ans, il a fui l’appartement familial et est à la rue. Il résiste au désespoir, car dès que possible il va la retrouver, il n’y a qu’Elle qui compte désormais. Dans une atmosphère remarquable, on suit alternativement l’enquête de Marsac, et la fugue d’Alex vingt ans auparavant. Une bouleversante variation sur les enfances brisées, les secrets de famille, et la beauté cruelle de la vengeance.

La suite…

Le bureau des affaires occultes de Eric Fouassier le 28 avril : Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.
Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime.
Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l’irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences. Dans la lignée des grands détectives de l’Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né.

Les heures furieuses, de Casey CEP le 20 mai : Une fascinante enquête sur la piste de Harper Lee. Années 1970. Alabama. Le révérend Willie Maxwell est accusé de cinq meurtres. Grâce à un avocat hors pair, il parvient à échapper à la justice… avant d’être abattu lors des funérailles de sa dernière victime présumée. En dépit des centaines de témoins présents, son assassin est acquitté. Dans la salle d’audience, une femme est venue de New York pour suivre les débats. Son nom : Harper Lee. Dix-sept ans après Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, elle trouve dans cette histoire tous les ingrédients pour écrire son deuxième livre, celui qui rivalisera avec De sang-froid de son ami Truman Capote. Un an d’enquête dans la région, puis des années à travailler à sa propre version des faits, pour aboutir à un manuscrit qui ne verra finalement jamais le jour. Désigné par Barack Obama comme l’un de ses livres préférés de l’année, Les Heures furieuses dresse le portrait bouleversant de l’une des plus grandes auteures de son pays, en proie aux affres de la création. C’est aussi la chronique, sur fond de meurtres sanglants et de politique raciale inique, d’un Sud encore hanté par ses vieux démons.

Le bonheur l’emportera de Amélie ANTOINE le 20 mai : Elle s’appelle Sophie, elle est dynamique, débordée, et elle déteste lâcher prise. Son enfant, Maël, est différent. Très différent. Elle le sait mais ne l’accepte pas…
Joachim, le père, lui, est un homme engagé. Un combattant. Il aimerait que Maël soit enfin lui-même, libre et heureux dans son corps. Mais il ne sait pas comment l’aider à sortir de son enfermement.
Une famille comme tant d’autres. Déchirée. Dépassée. Au bord du chaos. Il suffit pourtant d’une étincelle pour faire jaillir la lumière. Et croire de nouveau à la possibilité du bonheur…
Un roman tendre et lumineux. Une histoire bouleversante

Le serpent majuscule, le premier polar de Pierre LEMAITRE le 12 mai : «Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l’autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu’une seule balle, bien sûr.» Dans ce réjouissant jeu de massacre où l’on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette œuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d’un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre. Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.

Les yeux fermés Chris BOHJALIAN le 12 mai : Un roman qui va vous faire perdre le sommeil. La disparition d’Annalee Ahlberg est inquiétante. Atteinte de somnambulisme, ce n’est pas la première fois que cette jeune mère bien sous tous rapports quitte sa maison au milieu de la nuit. Mais cette fois, elle n’est pas revenue. Lorsqu’on retrouve la chemise de nuit d’Annalee près d’une rivière, son mari Warren et ses deux filles se préparent au pire. Très vite cependant, des questions surgissent. Pourquoi n’était-elle atteinte de ses fameuses crises de somnambulisme que lorsque son mari était absent ? Où est le corps ? Si la vie d’Annalee semble soudain plus complexe et mystérieuse qu’au premier abord, il apparaît bientôt que les autres membres de la famille ont eux aussi des secrets et beaucoup de choses à se reprocher… À la façon des Apparences de Gillian Flynn, Chris Bohjalian tisse une intrigue perverse et captivante. En véritable magicien, il nous tient en haleine de la première à la dernière page jusqu’au coup de théâtre final qui place le livre au niveau des plus grandes réussites du genre.

Elma Eva Björg Ægisdóttir le 20 mai : Elma ne pensait pas revenir un jour habiter sa ville natale. Akranes, ce petit bourg islandais à l’atmosphère oppressante, où les amitiés d’enfance portent les stigmates de terribles secrets…
Affectée au poste de police local, cette ancienne inspectrice de la brigade criminelle de Reykjavík n’a pourtant pas le choix. Elle fuit une histoire d’amour qui l’a laissée en miettes. L’épaule de son nouveau collègue Sævar semble bien réconfortante. Quand le cadavre d’une femme est retrouvé gisant au pied d’un phare…Une femme qui avait quitté Akranes – comme Elma.
Une femme dont le passé murmure aux oreilles de toute la ville, ronge le cœur des habitants les moins soupçonnables. » Le roman prodigieux et terrible d’une des étoiles montantes de l’Islande.  » Ragnar Jónasson

Fille perdue Adeline YZAC le 6 mai : Anicette était la petite dernière, la jolie poupée choyée par sa famille. Jusqu’au jour où on la surprend en train de commettre le plus indicible des péchés : poser la main sur son corps, se caresser. Petite fille devenue fille perdue, voici l’enfant chassée de sa famille et condamnée à grandir entre les murs de «l’institution». C’est là que des religieuses tentent de chasser le vice du corps et des esprits de ces filles de rien. Celles dont les mères se prostituent, celles qui sont nées de pères inconnus, celles dont le corps ne ressemble pas à ce que l’on attend d’une femme… Et si la
foi ne suffit pas, c’est peut-être à Paris, entre les mains des médecins que ces enfants devront être conduites.
Roman construit sur un fond historique passé sous silence, Fille perdue nous parle d’une époque où la morale et la science conjuguaient leurs efforts pour maintenir le joug pesant sur le corps des femmes.

Si vous lisez de la fantasy, que vous avez envie de découvrir autre chose que les éternelles plumes du genre, Bastien Pantalé vous propose son nouveau roman, Advenis-La Voie des Bâtisseurs, l’auteur auto-publie ses romans pour lesquelles il y consacre son temps depuis plusieurs années et dans la diversité des genres : thriller, SF, roman généraliste, ainsi que les nouvelles. Résumé :
Liguïa Atemn conduit sa troupe au-delà des frontières des Hommes. Nulle limite ne saurait borner la Voie qu’ils arpentent. Le Grand Déferlement trempe les élus jusqu’à l’os. Océans et continents se mêlent dans un suprême éclat. Il y a Páthin le voyant rétif, Vitaïni l’élémentaire animale et instinctive, Éndin la douce et avenante sensitive, Scirel l’érudit formaté, Eloka la linguiste ou encore Ageîn qui donnerait sa vie pour sauver l’un des onze. Tous indispensables à l’essaim, c’est ce qu’annonce la Prophétie. Liguïa y croit, elle est née pour l’accomplir.
Advenis fut érigée pour servir cette quête, pour abriter ce peuple que l’histoire retiendra peut-être, et mener les Bâtisseurs sur la Voie. Les nourrir de cette énergie vitale emplie d’espoirs, que leurs ancêtres ont dû apprendre à maîtriser.Une génération, la dernière. Un groupe ultime pour unifier les Hommes. Une navigation jusqu’aux sommets du monde. Évoluer pour survivre, et par-dessus tout, bâtir ! L’essaim s’est mis en route à une époque où seules les étoiles jalonnaient le temps. Voici son histoire. Disponible sur Amazon.

Quelques romans parus en avril



N’hésitez pas à partager vos derniers coup de cœur polars que je n’aurais pas retenus, ici ou sur INSTAGRAM, je reviens vite aux chroniques et comme si on en avait pas assez, je publierai ces prochains jours un article spécial sur les dernières sorties poches à ne pas manquer !

Bonnes lectures et bon mois de mai !

9 commentaires sur “Nouveautés romans, polars, thrillers, avril et mai 2021

  1. Merci pour cette liste exhaustive ! 😉
    Je vais pouvoir faire des choix raisonnables ! Amélie Antoine , Elsa Roch, Éric Fouassier .
    Le Thilliez Étant évidemment déjà précommandé depuis longtemps .
    Vivement les sorties poches !

    J'aime

  2. Merci pour cette chronique que je prends toujours plaisir à lire. Je suis sur la fin de L’île des âmes et je le trouve vraiment bon.
    Je n’avais pas vu passer le dernier Amélie Antoine. Je le retiens celui-là 👍🏻

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s