Littérature générale

Nos corps étrangers, Carine Joaquim, La Manufacture de livres Roman choc !

Quand Élisabeth et Stéphane déménagent loin de l’agitation parisienne avec leur fille Maëva, ils sont convaincus de prendre un nouveau départ. Une grande maison qui leur permettra de repartir sur de bonnes bases : sauver leur couple, réaliser enfin de vieux rêves, retrouver le bonheur et l’insouciance. Mais est-ce si simple de recréer des liens qui n’existent plus, d’oublier les trahisons ? Et si c’était en dehors de cette famille, auprès d’autres, que chacun devait retrouver une raison de vivre ?

Dans son premier roman, Carine Joaquim décrypte les mécaniques des esprits et des corps, les passions naissantes comme les relations détruites, les incompréhensions et les espoirs secrets qui embrasent ces vies.

Pour la première chronique de l’année, il me tenait à cœur de vous parler enfin de ce roman singulier qu’est Nos corps étrangers de Carine Joaquim publié à La Manufacture de Livres.
Ce roman est terrible, brillant, intelligent, et je ne vous parle même pas de la plume qui nous touche en plein cœur !

L’histoire d’une famille ordinaire…

Si vous pensiez avoir tout lu en matière de romans psychologiques, je vous invite fortement à lire Carine Joaquim qui nous raconte une histoire d’apparence ordinaire, une famille comme celle de monsieur et madame tout le monde qui doivent cependant sauver leur cocon fragilisé, et guérir leurs blessures.

Il s’agit là d’un roman dont on pourrait penser qu’il finira par ressembler à tant d’autres qui ne reposent finalement que sur leur révélation. C’est sous-estimer le talent de cette romancière.

Avec Nos corps étrangers Carine Joaquim exploite chaque personnage, elle les décortique leur donne cette impulsion, cette envergure par plusieurs histoires dans l’histoire qui nous emportent auprès d’eux, de leurs troubles, de leurs parts d’ombre.
On ne soupçonne pas ce qui va nous envahir à la rencontre d’ Elisabeth, de Stéphane et de Maeva, les sujets vont se multiplier et forcer l’intérêt, nous captiver, parce qu’il ne s’agit pas « que » d’un roman familial, mais d’une intrigue sociale ultra réaliste qui s’ancre profondément dans notre société et ses travers, ses préjugés. Outre ses nombreux sujets, l’histoire est aussi une projection de chacun de nous. On ne peut qu’être frappé par sa minutie, l’intelligence de la construction qui donne de la puissance à l’histoire, jusqu’à la fin qui cristallise nos émotions.

Nos corps étrangers est porté par une voix, qui ne verse jamais dans le mélodrame. L’écriture est d’une finesse incroyable, sensible, crue lors des situations d’une noirceur folle, qui bousculent, interrogent, et vous font dire ; et moi ? qu’aurais-je fait ?

J’ai lu ce roman dans sa première version il y a un an, je l’ai évidemment relu dans sa version finale, j’ai redécouvert l’histoire sous un autre angle, et j’ai pu admirer l’étendue du talent de Carine Joaquim. Je ne suis pas prête d’oublier ses personnages pour la seconde fois, chacun d’eux m’a touchée, et a fait naître des émotions et des douleurs que je n’aurais jamais soupçonnées.

Pour moi c’est le roman choc de cette rentrée littéraire, et grâce à La Manufacture de Livres ce roman bénéficie d’une couverture sublime, aussi évocatrice que pudique, à l’image de la plume de Carine Joaquim qu’il faut absolument découvrir !

Extrait page 93 : « Ce jour-là, elle ajouta une silhouette sur son tableau. Ce n’était rien qu’une ombre floue dans les bois sombres, mais c’était la vie qui revenait peupler ses paysages intérieurs. »

Je remercie chaleureusement La Manufacture de Livres et Carine Joaquim pour leur confiance.

Nos corps étrangers, Carine Joaquim, La Manufacture de Livres, janvier 2021, 225 pages

3 commentaires sur “Nos corps étrangers, Carine Joaquim, La Manufacture de livres Roman choc !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s