Polar/thriller

Celle qui pleurait sous l’eau, Niko Tackian- Calmann-Levy Noir

84928503_607975126414474_4516305931633426432_n

Une belle progression pour Niko Tackian dans Celle qui pleurait sous l’eau, un polar humain, féminin, incroyablement bien rythmé !

Tous les ans Niko Tackian inaugure les sorties polars de janvier. L’occasion aussi pour lui de nous en rappeler son essence. C’est une saga que j’affectionne depuis le premier opus Toxique, Tomar Khan est désormais INCONTOURNABLE, et si une enquête chasse l’autre, toujours est-il que le plaisir de retrouver ses personnages récurrents et développés depuis Toxique est bien présent depuis trois ans.

SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.

Vous allez me dire « Encore une histoire de femme sur la manipulation des hommes, encore une histoire de violence psychologique ??!! ». Juste après ma dernière chronique, j’avoue avoir eu peur de la répétition, mais cette thématique est tellement inépuisable que de nombreux auteurs s’en emparent de façon diverse.

Celle qui pleurait sous l’eau sonne comme un hommage à toutes les femmes. Ce sont leur portrait, celles qui ont pu se relever, celles qui n’ont pas sombré, celles dont les larmes se tarissent. Les deux femmes les plus importantes pour Tomar, Rhonda, sa co-équipière, son amante, Ara sa mère seront guidées par leur instinct, une intime conviction qui ne les quitte pas.

Comment prouver ce qui est invisible ? Comment venir en aide aux victimes ? Pour l’une, il est déjà trop tard, pour l’autre tout est encore possible. Rhonda, Ara, deux femmes de caractère où leur ténacité peut aussi leur faire défaut.  

Préoccupé par  une ancienne affaire, le fil rouge de cette saga, Tomar Khan ce personnage charismatique et sombre, cède donc encore un peu plus la place aux femmes. Même si elles ont toujours été présentes, elles sont le centre de l’intrigue.

C’est sous cet angle que l’enquête complexe prend forme. Le style, sa plume de Tackian lui appartient, toujours reconnaissables, facilement immersifs, il n’utilise pas les schémas classiques de polars qui partent d’un point A à un point B, je ne suis jamais dans l’attente, bien au contraire, dès les premières pages, on a ce sentiment d’urgence qui persiste, on reste imprégné de l’histoire, quelles que soient les émotions qu’il  tente de faire passer. 

Aussi bien dans ces romans atmosphériques (La nuit n’est jamais complète, Avalanche Hôtel)  que dans le réalisme de ces polars où le suspens reste latent, ses histoires  ne sont jamais privées de sens et d’émotions et ça très peu savent le faire !

Des polars à découvrir dans l’ordre de parution, vous allez passer à coté de tous les détails,  l’attachement que l’on a pour  Tomar Khan, sa personnalité  est travaillée dès le premier opus Toxique.

A lire absolument !

Celle qui pleurait sous l’eau, Niko Tackian,, Calmann-Lévy Noir. Janvier 2020

Je remercie chaleureusement Calmann-Lévy pour leur confiance, merci à Niko Tackian pour tout le reste.

SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.
Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, veut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.
Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.
QUI RENDRA JUSTICE À CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU ?

 

13 commentaires sur “Celle qui pleurait sous l’eau, Niko Tackian- Calmann-Levy Noir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s