Polar/thriller

Le journal de Claire Cassidy, Elly Griffiths- Editions Hugo Thriller

83522680_477305299822176_9058555179426643968_n

 

Quand tenir un journal intime n’est peut-être plus l’idée du siècle…

Ce n’est plus le grand amour entre les romans à suspens et moi en ce moment,alors que j’en ai beaucoup lus il y a quelques années, j’aime en lire un de temps en temps comme les polars britanniques dans le style de Nicci French et de la série Broadchurch, ou plus récemment  Cara Hunter que j’adore ! 

Même s’ils ne brillent pas par leur originalité et leur noirceur, j’aime m’y plonger le temps d’une lecture so british et je n’ai pas réussi à rester indifférente au résumé qu’on nous propose pour LE JOURNAL DE CLAIRE CASSIDY de Elly Griffiths, auteure inconnue au bataillon pour moi, même si elle a déjà été éditée en France.

À travers Claire Cassidy, l’auteure nous plonge dans la littérature anglaise, dans une œuvre gothique « L’inconnu » de l’inspirant R.M Holland, son bureau resté en l’état au sein du collège Talgart High, on peut dès lors considérer qu’il n’en est jamais sorti…
Claire Cassidy  dirige ses ateliers d’écriture au sein du collège Talgart High, et tient aussi un journal, ses humeurs, ses petites contrariétés quelques banalités quotidiennes, sans  réel propos, quoi que… cela ne sera pas sans conséquences.

Force est de constater que la thématique de l’écriture est omniprésente et j’ai trouvé ce roman intéressant, ce sont des histoires dans l’histoire.
Une construction bien structurée par l’alternance des différentes femmes : Claire, sa fille  adolescente Georgia et l’inspectrice Hardbinder elle-même ancienne élève de Talgart High, la personnalité la mieux fouillée et qui se veut la plus atypique possible, loin des archétypes du genre mais justement trop proche de ceux de 2020.

Si comme moi, vous avez un attrait pour l’ambiance gothique, ce que l’on nous promet dans le résumé est présent, l’auteur s’est attachée à rendre le plus fidèlement possible cet aspect langoureux à ce genre littéraire mélangé au policier.
Il est rare de trouver un rythme hyper soutenu dans ce registre aux histoires souvent confuses et brumeuses, le décor et les lieux prennent une place importante, plus importante que les personnages. Ce sont ces aspects ce que j’ai appréciés dans Le journal de Claire Cassidy.

Malgré une fin convenue, qui aurait pu être beaucoup plus audacieuse, j’ai apprécié cette lecture pour ce qu’elle était. Un bon roman à suspens anglais fidèle à l’influence gothique ancré dans l’époque littéraire actuelle.

Le journal de Claire Cassidy, Elly Griffiths-Hugo Thriller janvier 2020

Je remercie chaleureusement les éditions Hugo Thriller pour l’envoi de ce roman.

Extrait

« Le compagnon animal est une présence récurrente dans les histoires fantastiques, parce qu’un animal peut percevoir des phénomènes au-delà de la compréhension humaine. () Et on a souvent considéré les animaux comme proches des sorcières et comme leurs assistants quand il s’agit de pratiquer la magie noire. Mais il y a une autre raison pour laquelle les animaux représentent des personnages utiles. Est-ce que quelqu’un peut me dire pourquoi ? ».

Résumé

 » Le thriller de l’année.  » The Times

Dans le collège anglais où elle enseigne, Claire Cassidy donne chaque année un cours sur un classique de la littérature gothique,  » L’Inconnu « , de R.M. Holland. Cet écrivain a vécu et enseigné dans le même collège que Claire, qui, fascinée par ce personnage qui hante encore les murs de l’établissement, travaille à l’écriture de sa biographie.
Mais un jour, Ella, sa collègue et amie est retrouvée morte. À côté de son corps, une citation de  » L’Inconnu « … La littérature et la vraie vie entrent alors en collision, et Claire devient suspecte aux yeux de la police. Et le mystère s’épaissit lorsqu’elle ouvre son journal intime, ce journal dans lequel elle écrit chaque jour, et découvre une écriture qui n’est pas la sienne :  » Bonjour, Claire. Tu ne me connais pas.  » L’Inconnu, lui, connaît Claire, jusqu’à ses moindres secrets, et il n’est visiblement pas étranger aux meurtres qui vont se succéder au sein même du collège, toujours inspirés du livre de R.M. Holland. Claire arrivera-t-elle à changer la fin de l’histoire ?

5 commentaires sur “Le journal de Claire Cassidy, Elly Griffiths- Editions Hugo Thriller

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s