Polar/thriller

Dans la brume écarlate-Nicolas Lebel, Éditions Marabout

66300499_494530791289555_8054088802794209280_n

Dans toute sa noirceur ce polar est de toute beauté !

Résumé

Une femme se présente au commissariat du XIIe et demande à voir le capitaine Mehrlicht en personne.. Sa fille Lucie, étudiante, majeure, n’est pas rentrée de la nuit. Rien ne justifie une enquête à ce stade mais sait-on jamais… Le groupe de Mehrlicht est alors appelé au cimetière du Père Lachaise où des gardiens ont découvert une large mare de sang. Ils ne trouvent cependant ni corps, ni trace alentour. Lorsque, quelques heures plus tard, deux pêcheurs remontent le corps nu d’une jeune femme des profondeurs de la Seine, les enquêteurs craignent d’avoir retrouvé Lucie. Mais il s’agit d’une autre femme dont le corps exsangue a été jeté dans le fleuve. Exsangue ? Serait-ce donc le sang de cette femme que l’on a retrouvé plus tôt au Père Lachaise ? La police scientifique répond bientôt à cette question : le sang trouvé au cimetière n’est pas celui de cette jeune femme, mais celui de Lucie…

Un roman gothique dans un Paris recouvert de brouillard à l’heure où un vampire enlève des femmes et les vide de leur sang. Un roman choral qui laisse la parole à plusieurs protagonistes : à ceux qui perdent ou ont perdu, à ceux qui cherchent, à ceux qui trouvent ou pensent trouver. Un roman qui est l’histoire de six hommes qui aiment ou croient aimer chacun une femme : celui qui la cherche, celui qui l’aime de loin, celui qui veut la venger, celui qui la bat, celui qui la veut éternelle, et celui qui parle à ses cendres. Un roman parle des femmes comme premières victimes de la folie des hommes, même de ceux qui croient les aimer.

Des jours sans pouvoir me concentrer sur ce que je lisais, des jours à pester de voir le temps qui file sans lire, le temps m’est précieux, je n’aime pas le perdre. Des livres abandonnés à peine commencés. Tout s’est décanté avec DANS LA BRUME ÉCARLATE  le nouveau volet des enquêtes de Mehrlicht, et non, je n’ai pas lu les précédents, seulement  L’HEURE DES FOUS il y a quelques années et je n’avais pas spécialement accroché. 🙂
Je suis la vilaine lectrice qui lit (encore une fois) dans le désordre ! J’en vois certains grincer des dents. :p  Peut-être que les précédents ne m’auraient pas donné une entière satisfaction, ainsi je serais passée à coté de cet excellent polar gothique. CQFD
Oh et puis, j’ai corné des pages, beaucoup…

 » Cent cinquante ans plus tard, le charme macabre de l’Inconnue de la Seine était intact. Elle continuait de fasciner, d’envoûter les vivants, celle qui avait emporté son secret au fond des eaux et qui, aujourd’hui arrachée à sa tombe aquatique, se nimbait encore d’un mystère obscur et romantique » 

Nicolas LEBEL entraîne son équipe sur les traces du Vampire de Paris, un Paris qui se pare d’une brume dense et compacte. Un brouillard qui règne en maître au fil des pages dont il m’a été difficile de m’extirper, une ambiance  gothique rarement bien exploitée dans le polar français, j’en rêvais, LEBEL l’a fait.
A contrario de ce que j’avais déjà lu l’humour est plus léger, beaucoup moins appuyé, j’ai cru comprendre que Mehrlicht, personnage au caractère atypique un brin misogyne malgré lui, n’avait pas été épargné précédemment, ce qui explique peut-être son état d’esprit, même s’il sait faire preuve de belles salves très bien placées. Je redécouvre donc une équipe et je me rends compte qu’elle est entière et complète dans cette enquête, celle des disparues probablement noyées, s’ouvre sur une multitude de ramifications.
La voix est donnée aux hommes, voici ma préférée :  celle de Taleb un migrant syrien qui recherche sa sœur Noura soudainement évaporée :

« Dans la tourmente de la guerre, sa petite sœur avait connu tous les heurts, tous les malheurs et toutes les horreurs que le monde destine aux femmes en fuite, contraintes à l’errance, éperdues, parce qu’elles sont les premières cibles et les premières victimes de la violence, de la guerre et de la folie.() Il avait couru, s’était caché, avait été frappé, mordu, s’était battu pour elle. »

Celles de Viktor à l’égard d’Ileana, les lettres d’Yvan à Mina, autant de voix que d’histoires envoûtantes et ténébreuses.
L’atmosphère vaporeuse et sinistre est maintenue tout du long, entre les tombeaux et les mausolées du Père-Lachaise, il y glisse de nombreuses références littéraires intrinsèques à l’histoire.

DANS LA BRUME ÉCARLATE est un polar gothique, une histoire profondément humaniste, des valeurs où l’on prie encore pour qu’elles deviennent universelles. Un contexte historique en toile de fond qui m’avait déjà plu il y a quelques temps, j’en ai encore apprécié la teneur sans redite.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré, aimé et littéralement succombé à ce dernier LEBEL parce qu’il ne m’a rien manqué, parce que le contexte sombre et cauchemardesque est servi par une superbe écriture comme j’aimerais en lire plus souvent ! J’ai corné des pages, lu et relu des passages, des mots, qui resteront dans un coin de ma tête, dans toute sa noirceur ce polar est de toute beauté !

Nicolas  LEBEL est aussi un excellent parolier, mais il pourrait faire un effort pour les références musicales :p

Voilà, j’ai joué la vilaine lectrice et  je lirai donc les précédents, rien n’est jamais perdu 😉

Je remercie les éditions MARABOUT pour leur confiance.

DANS LA BRUME ÉCARLATE, Nicolas LEBEL, Editions MARABOUT coll. BLACKLAB. Avril 2019

8 commentaires sur “Dans la brume écarlate-Nicolas Lebel, Éditions Marabout

    1. Merci Felicie (Flo) ça me touche ♥️
      c’est le genre de polar que je conseillerai pour les lecteurs occasionnels du genre. C’est qualitatif, il n’y a qu’à se laisser porter et surtout pas de détails insoutenables ou gore, c’est une belle référence cet auteur que je note précieusement 😊

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s