Polar/thriller

LUCA-Franck THILLIEZ- Fleuve Noir

62042997_447672666059818_6940118227745767424_n

Oui les réseaux c’est pas bien, oui l’égo prime sur l’humain et oui finalement, on est seuls derrière notre écran. Mais ne le savait-on pas déjà ? 

Résumé :

« Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? « 

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Voilà mon modeste avis sur le dernier ouvrage de Franck THILLIEZ « LUCA ».
J’ai découvert l’auteur il y a 10 ans pile au hasard d’un emprunt en bibliothèque avec « L’anneau de Moebius » un roman excessivement hors norme, qui demande beaucoup d’attention pour ne pas perdre ses repères, je me souviens d’une histoire complexe et j’avais adoré ça ! Ce qui n’est pas trop le cas de LUCA…

Ce qui devient de plus compliqué dans le fait de donner un avis mitigé ou négatif, c’est d’être construit dans son retour et de répondre à la demande de certains. Et de ne pas en dégouter les autres. On met une pression aux blogueurs et aux lecteurs afin qu’ils soient à minima construits dans leur chroniques négatives ou avis plus partagés. Je me suis demandé plusieurs fois si j’allais publier mon avis sur ce dernier opus ! Cela fait une semaine que je l’ai terminé, quelques lecteurs connaissent mon admiration pour Franck Thilliez, et me demandent ce que j’en ai pensé, que dire ?

Je n’ai pas plus apprécié que ca. Rien ne m’a déplu et rien ne m’a plu en tout cas pas au point de vous dire que c’est un incontournable ! Comme c’est un auteur que j’apprécie vraiment, on se dit que ce n’est pas possible de ne pas aimer ! Et bien si, comme pour d’autres auteurs que j’admire depuis longtemps, j’estime qu’on ne peut pas tout aimer à chaque fois, le fait d’être nuancé parfois fait ressortir quelques aspects que l’on passe sous silence inconsciemment et on se rend compte tout bêtement que c’est même plutôt sain. Personnellement, j’aime débattre de mes avis négatifs, et je ne suis pas fermée au point de remettre en question certains de mes arguments, même si pour le coup j’insiste pour dire que je n’en ai pas plus que ca, c’est une affaire de goûts personnels.

Alors pourquoi donner son avis ? Et bien je le fais pour d’autres livres, des avis plus ou moins mitigés sur le fond ou sur la forme, j’estime aussi que donner un avis si simple soit-il, construit ou pas est important tant que cela ne relève pas d’une certaine animosité  envers l’auteur, comme celle que je ressens parfois dans certains retours, parfois on crie au scandale parce qu’on a pas aimé une histoire, l’auteur fait bien ce qu’il souhaite de son histoire et de l’orientation qu’il souhaite donner à ses personnages, rien n’est écrit sur mesure ! On ne peut pas tous aimer la même chose, on reste des individus, ce qui prend tout son sens.  Et puis c’est ce qui forge nos opinions de lecteurs avant tout !

Concernant LUCA, je vais faire simple. On retrouve la patte, l’efficacité et la documentation  creusée de l’auteur, mais à la différence de GATACA, ATOMKA ou PANDEMIA, LUCA je n’ai pas été scotchée, peut-être parce que cette thématique est encore une fois assez présente dans les thrillers, souvent en toile de fond et qu’elle ne m’a jamais passionnée. Sharko et Hennebelle sont cruellement absents, le bastion prend trop de place, il manque l’authenticité du 36, ce qui rend le tout très froid et sans excitation particulière. Le sujet est sûrement trop réaliste, je n’ai pas retrouvé cet esprit tordu de l’auteur, je n’ai pas non plus appris autant de choses que dans les romans que j’ai cités au-dessus. Oui les réseaux c’est pas bien, oui l’égo prime sur l’humain et oui finalement, on est seuls derrière notre écran. Mais ne le savait-on pas déjà ? 

Et puis une chose importante, lire LUCA après la nouvelle « ORIGINE » n’a peut-être pas été une bonne idée, le talent de l’auteur, son imagination et son anticipation m’ont fait rêver dans cette nouvelle… A l’instar de Vertige ou Puzzle, Charybde et Scylla, Origine démontre un esprit singulier, celui que j’aimerais retrouver dans un prochain roman même s’il faut renoncer au polar ! LUCA est un peu l’exemple pour démontrer que lorsque l’on a des thématiques, des sujets assez rédhibitoires le nom de l’auteur et son talent ne peuvent pas toujours nous emporter.

Il faut dire que ce mois de mai en terme de lecture a été exceptionnel ce qui est assez rare, je ne saurais pas quoi dire de plus sur cette histoire, les émotions et la fascination pour l’histoire n’ont pas été présentes c’est certain ! Et ca arrivera encore et ce n’est pas grave ! Maintenant si vous êtes friands d’une thématique axée sur les nouvelles technologies, ces dérives et l’humain qui s’amenuise, précipitez-vous, c’est celui-là que je vous conseille sans réserve.

LUCA, Franck THILLIEZ, FLEUVE NOIR Editions. 2 mai 2019 

 

 

 

9 commentaires sur “LUCA-Franck THILLIEZ- Fleuve Noir

  1. Merci d’avoir pris le temps de partager ton avis, les chroniques négatives/mitigées étant, comme tu le soulignes, assez difficiles à rédiger… Je pense éventuellement lire le roman, mais pas forcément attaquer ma découverte de l’auteur par ce titre bien que les sujets évoquées m’intéressent…

    Aimé par 1 personne

  2. Il n’y a pas de mal à ne pas aimer un livre, même s’il est écrit par un auteur qu’on adore en règle générale et tant que la chronique est écrite dans le respect du travail de l’auteur, ce qui est le cas de la tienne, alors pas de soucis !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s