Polar/thriller

Cara Hunter – Dans les ténèbres- Editions Bragelonne/ Milady

60352604_847572132276069_8957161038906654720_n

Dans les ténèbres, une enquête de l’inspecteur Adam FAWLEY.

Après Sous nos yeux, la première enquête de l’inspecteur Adam Fawley  je n’ai pas hésité une seule seconde à lire ce deuxième opus de Cara HUNTER, DANS LES TÉNÈBRES est beaucoup plus convaincant, plus noir et plus abouti. Avant toute chose, il est important de souligner qu’il s’agit d’un polar britannique et pas un roman à suspens  à proprement parler comme pourrait  le laisser penser la couverture, à mon sens cela a de l’importance, il n’y a aucune intrigue parallèle, l’histoire se concentre sur l’enquête policière à 100 %, je n’en ai fait qu’une bouchée 🙂 

Résumé Editeur

Une femme et son enfant ont été séquestrés pendant des mois dans une cave d’un quartier d’Oxford. Personne n’avait signalé leur disparition, la femme est mutique, elle ne dit pas un mot, et le propriétaire de la maison jure ses grands dieux ne pas les connaître. Le quartier est sous le choc, évidemment. Quelques années plus tôt, dans la maison mitoyenne s’est joué un autre drame, sur lequel la police s’est cassé les dent. L’inspecteur Adam Fawley a l’intuition que les affaires sont liées. Quelque chose, pourtant,ne tourne pas rond avec l’enfant…

Comment expliquer que personne n’ait rien vu, rien entendu ? Que s’est-il passé ? Qui sont ces gens ?
D’expérience, l’inspecteur Adam Fawley peut l’affirmer : personne n’est jamais aussi innocent qu’il y paraît. La clef est donc sous ses yeux, à lui de la trouver.

Comme quoi la simplicité est aussi efficace parfois ! Si je vous disais que j’ai ouvert  ce livre seulement trois fois. 🙂  

C’est un drame effroyable lorsqu’une femme et un enfant sont retrouvés dans la cave du professeur Harper.  L’interrogatoire tourne au vinaigre, le professeur Harper atteint de démence devient violent, incohérent dans ses propos. Comment Derek Ross, son agent social, n’a t’il rien vu rien entendu lors de ces visites hebdomadaires ?

Comment une femme et un enfant ont pu se retrouver dans cette cave ? Comment ont-ils fait pour survivre si personne ne s’est rendu compte de leur présence ?

Se profile une enquête difficile, le comportement de la victime alerte les enquêteurs, mutique et terrorisée lorsqu’on lui parle de cet enfant recroquevillé, agité avec une sensibilité oculaire accrue. 
À l’instar de SOUS NOS YEUX, l’enquête est omniprésente et tend vers le drame social, les soupçons, la recherche de preuves accablantes contre le professeur Harper vont bon train, on pense qu’il peut être lié à ce cold-case : la disparition d’une journaliste hors pair de la BBC et voisine du professeur Harper… Alors on rouvre cette enquête en parallèle, les témoins sont ré-entendus, les incohérences de l’époque passées au crible, il faut juste savoir poser les bonnes questions. 

Je prends toujours plaisir à lire ce genre d’enquête, et je suis encore plus conquise par ce deuxième polar plus original et plus noir que SOUS NOS YEUX, d’autant plus que le style de Cara Hunter est journalistique ce qui est très utile pour entrer dans l’histoire, elle sait jouer sur de nombreux tableaux comme la psyché, le drame et le macabre. Jusqu’au bout, elle sait captiver, parsemer l’histoire de quelques références subtiles pour brouiller les pistes comme le principe du rasoir d’Ockham ou l’énigme de Wittenham. Le final est plus abouti, et répond à toutes nos questions, un gros point positif contrairement au précèdent où j’avais relevé ce seul point négatif. 

J’ai refermé ce livre avec l’envie de lire les prochains romans, j’aime la simplicité de ses intrigues et la part de machiavélisme qui ressort de cette auteure britannique. Sans oublier l’affection que je ressens pour Adam Fawley depuis sa première enquête, il se confie avec pudeur sur cet évènement qui les a frappés ; un drame  familial dont sa femme et lui ont bien des façons différentes de surmonter devant certaines situations qui les confrontent à « avant ».

Je recommande vivement DANS LES TÉNÈBRES une enquête divertissante qu’on ne lâche pas,  pouvant être lue indépendamment de SOUS NOS YEUX disponible en poche. Cara HUNTER est aussi efficace que Fiona Barton ou Nicci French, une enquête dans la lignée de la série TV Broadchurch.

DANS LES TÉNÈBRES, Cara HUNTER, Editions BRAGELONNE THRILLER, 15 mai 2019, 360 pages

Je remercie chaleureusement les Editions Bragelonne pour leur confiance.

51Q9UNBXQfL._SX307_BO1,204,203,200_
Disponible en poche

 

 

 

 

 

 

6 commentaires sur “Cara Hunter – Dans les ténèbres- Editions Bragelonne/ Milady

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s