Polar/thriller

Le Prieuré de Crest – Sandrine Destombes- Edition Hugo Thriller

53298646_10218560186613118_795676123609432064_n

Après son dernier succès « LES JUMEAUX DE PIOLENC » prix RTL VSD 2018 paru aux éditions Hugo Thriller, Sandrine DESTOMBES livre son sixième polar LE PRIEURE DE CREST. 

Je crois qu’il n’est pas encore venu le temps où je serai déçue d’un Destombes ! Trois ans maintenant que je l’ai découverte, si j’avais  beaucoup aimé  ses précédents romans, Piolenc a enfoncé le clou ! Moi la férue de polar fût un temps, je ne retrouvais pas tous ses bons ingrédients dans mes lectures actuelles. Force est de constater qu’elle devient pour moi incontournable ! 

Au cœur de ce superbe polar qu’est LE PRIEURE DE CREST, une histoire sombre avec de  nombreux mystères dès les premières pages…

Cette fois Sandrine DESTOMBES plante son intrigue à Crest et ca démarre fort ! Dire que j’attendais ce polar avec impatience est un euphémisme :p. Mais alors quel démarrage !!! Je connais l’effet que me procure le style DESTOMBES, une des rares à combler mes attentes en matière de polar, chez elle c’est carré, l’enquête est au cordeau. A chaque fois la singularité des intrigues fait mouche, et je n’arrive pas à lâcher ses romans !

La force dans « LE PRIEURE DE CREST »,  ce qui comblera les lecteurs aimant jouer les enquêteurs en herbe comme moi c’est le parti pris  de confier cette enquête complexe au sous-lieutenant Benoit !
Quelle ingénieuse idée, de mélanger ce personnage inexpérimenté à deux grandes pointures de l’équipe des Experts venus en renfort à Crest après la découverte d’un cadavre aux yeux énucléés. Le sous-lieutenant Benoit a de la ressource mais surtout de l’ambition, son aspiration et ses espoirs rendent cette enquête minutieuse et captivante.

Psychologie, analyses du comportement, recoupements et contextualisation, tous ce que j’aime retrouver dans mes polars ! Sans oublier toute la symbolique imposée à nos enquêteurs loin des flics ultra doués, et des grosses facilités qui m’ont fait prendre mes distances avec ce genre d’enquête. Mais surtout elle puise ses inspirations dans cette source inépuisable malheureusement que sont les faits divers, où le clivage de l’opinion publique est encore actuel. Mais le débat mérite d’être posé, par quelques clins d’œil il l’est ici. Je me garde de vous révéler justement de quoi il en est, mais j’ai apprécié. 

Le style est particulièrement affiné dans LE PRIEURE DE CREST, au bout du sixième roman je relève encore une  sensibilité, un regard modéré qui me parle, j’apprécie quand mes impressions restent intactes après ma lecture, qu’elles soient toujours présentes grâce au caractère complexe de l’intrigue. Et surtout d’en apprendre plus que ce qu’on croit savoir… 

Tous les ans je savoure chaque roman de Sandrine DESTOMBES comme si c’était le premier et comme pour « LES JUMEAUX DE  PIOLENC » et « LE CHEPTEL » de Céline DENJEAN l’histoire m’a collé à la peau, difficile de m’en défaire et de vous apporter plus de précisions sans vous révéler toute la teneur du sujet qui mérite vraiment plus d’attention qu’il n’y parait 😉 

Le Prieuré de Crest – Sandrine DESTOMBES- Hugo Thriller 7 mars 2019

Je remercie chaleureusement Hugo Thriller et Sandrine Destombes.

Résumé

« Madame, je vais vous demander de sortir du véhicule, s’il vous plait. » Le sous-lieutenant Benoit se remémorera longtemps cette scène? Aurait-il agit différemment s’il avait su ce que déclencherait ce simple contrôle routier ?
Une enfant tourmentée.
Une conductrice dans le fossé.
Un cadavre aux yeux énucléés.
Telle une comptine macabre, son rapport sonne le glas des jours heureux pour Crest et la fin de la tranquillité pour les habitants du Prieuré, où l’inquiétante Joséphine règne sur ses protégées.
Et lorsque les « Experts » du pôle judiciaire débarquent dans la Drôme, Benoit comprend que la mort aussi s’est invitée à Crest, et qu’elle semble s’y plaire.

 

 

16 commentaires sur “Le Prieuré de Crest – Sandrine Destombes- Edition Hugo Thriller

      1. Oui aussi 😁

        En fait la saga est éditée aux éditions Nouvelles Plumes : La faiseuse d’anges, l’Arlequin, Ainsi soit il. Ces 3 là sont à suivre. Ils étaient cinq est un one shot aussi elle reprend juste un personnage très secondaire de la saga😊

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s