Polar/thriller

Au cœur de la Folie ~ Luca D’Andrea ~ Éditions Denoël

46837145_205952496997438_4334004618825564160_n

Voici une de mes dernières lectures, j’espérais partager un  ressenti plus précis sur mon avis tout en essayant de parler au mieux de cette histoire  en laissant « décanter » ma lecture quelques jours, je ne pense pas  avoir un avis autre que celui-là 😉 .

La majuscule s’impose dans Au cœur de la Folie le nouveau thriller de Luca d’Andrea.  Car il s’agit bien de Folie dans ce roman. Voici une histoire complètement différente mais pas si éloignée de L’Essence du mal le premier thriller de Luca D’Andrea, puisque celle-ci se situe encore en plein cœur du Tyrol…Cela va être un ressenti très étrange que j’éprouve non seulement pendant ma lecture mais aussi à la fin de celle-ci. Un peu comme L’Essence du mal finalement. Mais contrairement à ce dernier Au cœur de la Folie est une histoire très prenante, où règne un suspens très intense dès les premières pages.  Il est question d’une certaine « Lissy, d’une douce Lissy » au premier chapitre on sent qu’il plane dans cette atmosphère autre chose qu’une simple traque.

Le monde était mystère et miracle, et la forme du mystère était le cercle. Les incarnations de Lissy aussi étaient un cercle. Les saisons changeaient, les temps changeaient, seule Lissy restait la même.

Avant de faire la connaissance de Lissy, il va falloir faire connaissance avec nos principaux personnages, très peu nombreux d’ailleurs. Tout d’abord Herr Wegener dont je dois bien avouer le récit m’a beaucoup plus captivée que l’échappée de Marlène. On revient donc sur l’enfance de Herr Wegener en 44, il n’est pas encore Wegener mais Wegner. Sa rencontre avec le Standartenfuhrer lorsqu’il est enfant est à mon sens ce qui le fera sortir de sa demi conscience. Et puis vient Marlène,  là je n’ai pas tellement de choses à dire parce que je dois avouer que je suis restée assez hermétique à son personnage, partant de là je n’ai pas tellement été emportée par ce qui lui arrive jusqu’à ce que Simon Keller fasse son apparition. C’est à partir de ce moment que le roman prend une dimension intense et que mon rythme de lecture s’accélère quand enfin on arrive au maso et que l’on comprend qui est Lissy, ce qu’elle incarne, ce qu’elle représente pour Simon Keller…

J’ai adoré l’histoire et la genèse des deux personnages, surtout celle de Simon Keller où les traumatismes de l’ enfance et le deuil qu’il porte d’une façon étrange entretiennent l’intrigue, ce qui confère une dimension originale au récit.  J’étais très enthousiaste de lire cette histoire, et je vais avoir à peu près le même ressenti qu’avec L’Essence du mal. Malgré l’originalité, le rythme dynamique inhabituel pour une histoire où il ne se passe pas grand chose finalement je pense que je n’ai pas tout saisi. Ce qui est étrange c’est que la lassitude n’y a pas sa place, je n’ai pas perdu le fil de l’intrigue et le style de l’auteur est remarquable. C’est un auteur avec son univers, flirtant avec le fantastique mais tout en subtilité ce qui me déstabilise à chaque fois, c’est peut-être trop effleuré d’ailleurs. Forcément gout d’inachevé persiste, et je ne sais  pas quoi penser de l’histoire que je viens de lire. Je n’ai pas été frappée de stupeur mais ce n’est pas une lecture « sans plus » c’est une bonne lecture que j’ai aimé lire mais je pense que je suis passée à coté de certains éléments présents comme ces contes et légendes évoqués pour avoir un avis franc et tranché.

C’est un livre qui  plaira aux lecteurs recherchant une superbe atmosphère très bien retranscrite avec une intrigue originale, d’une très grande noirceur. N’hésitez pas à vous faire votre avis s’il vous tentait je serai ravie de comprendre pourquoi j’ai ce sentiment avec cet auteur.

Au cœur de la folie~ Luca d’Andrea

Traduction de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza-Éditions Denoël Collection Sueurs Froides ~Parution : 11-10-2018 448 pages

Je remercie chaleureusement les Éditions Denoël  pour leur confiance

Résumé éditeur :


Italie, hiver 1974. À bord d’une Mercedes crème, Marlène fuit à travers le Sud-Tyrol. Elle laisse derrière elle son mari, Herr Wegener, et emporte les saphirs qui lui avaient été confiés par la puissante mafia locale. Alors que, devenu fou, il retourne la région pour la retrouver, Marlène prend un mauvais virage et perd connaissance dans l’accident. Simon Keller, un Bau’r, un homme des montagnes, la recueille et la soigne. Marlène se remet petit à petit dans un chalet isolé, hors de portée de poursuivants pourtant infatigables, et fait un jour la connaissance de Lissy, le grand amour de Simon Keller.

Entre huis clos des sommets et traque mafieuse en Italie, Au cœur de la folie nous entraîne dans une spirale de frayeur, à la suite de personnages d’une noirceur fascinante. 

 

 

4 commentaires sur “Au cœur de la Folie ~ Luca D’Andrea ~ Éditions Denoël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s