Roman noir

Kanun ~ Cetro

31cAmRi4FAL
Entrer une légende

Résumé : Traditions, lois ancestrales, lorsque les codes de vie sont régis par le passé sans tenir compte des évolutions.

Des centaines, voire des milliers d’hommes et d’enfants vivent cloîtrés de peur d’être les cibles de la Gjakmarrja, vendetta albanaise héritée du Moyen-Âge.

Daran et ses parents ont subi, il y a presque vingt ans, la reprise de sang inscrite dans les codes du Kanun, pour une faute commise par un membre de leur famille.

Après avoir fui son pays et la mort, le voilà de retour, au terme de 18 années d’absence, de nouveau confronté à ces lois d’un autre âge

Que dire de plus que je ce que je n’ai pas encore dit sur cet auteur ? J’ai envie de laisser mon cœur de lectrice vous expliquer pourquoi à chaque bouquin je me fais malmener et pourquoi j’apporte mon soutien à cet auteur ! Ma Pal déborde et je cède, car non seulement il est prolifique, mais en plus il ne manque pas d’idées. Cédric Veto écrit très bien, c’est un fait. Mais je vous l’ai déjà dit. Bien écrire ne suffit pas, parfois je ne ressens rien du tout, je reste hermétique .

Comme chaque histoire qu’il me propose, Kanun c’est tout le contraire ! Je prends ma claque, et je ne sais jamais quoi dire. Alors je me tais et je digère 😉

Kanun c’est déjà un code ancestral, un code désuet qui tient conditionné le peuple Albanais, où chaque famille peut réclamer ce qu’on lui a volé : le sang. Voilà une idée originale, j’étais bien loin de penser qu’à l’instant même, où je lisais ce livre, ces règles étaient encore d’actualité …

« Par quelle absurdité a-t-il été privé des deux êtres qui ont pour lui le plus compté ? Où serait la logique, à les quitter en vie, pour les retrouver sous la forme de stèles, comme si des millions d’années les avaient séparés pour mieux les pétrifier ?  »

À travers Daran, après son exil de 18 ans en France, l’auteur traite des thèmes qui lui sont chers, de ces valeurs humaines qui devraient être universelles, ma sensibilité en a encore pris un sacré coup :/ . C’est sans aucun doute pour cela que ses romans me parlent autant, parce qu’il est un des rares à véhiculer des valeurs aussi fondamentales et pourtant si bafouées. Mais Kanun ce n’est pas qu’une histoire d’amitié, et de loyauté.

C’est aussi beaucoup de mystères, et de beaux rebondissements qui laisse pantois, car Cétro possède ce don et cette facilité à nous conter des histoires marquantes, et percutantes. Et ce sans faire usage de violence excessive dans Kanun, il sait utiliser bien d’autres cordes 😉

Si vous avez lu Je reviendrai hier qui reste pour moi le meilleur de l’auteur parce qu’il m’avait soufflée sur le plan littéraire, si vous avez lu Recyclés qui lui m’avait retournée de par son propos, lisez Kanun !

Lire cet auteur talentueux c’est un moment de lecture particulier, de son regard alerte et pour la patte qu’il sait apporter dans ses histoires, je lui réitère mon soutien sans faille et je lui emprunte ses mots qui se prêtent au sens qu’on voudra bien leur donner :

« Elle viendra forcément, car elle vient toujours, elle sera là à l’heure, en temps et au coeur ».

Auteur : Cédric Véto – Cétro

Page de l’auteur :

https://www.facebook.com/Cetro-la-page-717729394922284/

Ce roman est proposé à l’auto-édition. Aussi vous pouvez le retrouver sur Amazon, et déposer un commentaire après votre lecture. C’est ce qui permet à un livre de vivre et d’être visible.

2 commentaires sur “Kanun ~ Cetro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s