Fantastique·Fantasy·Imaginaire

Osukateï~L’Âme de l’Arbre-Mère ~ Geoffrey Legrand~Prix des Auteurs Inconnus

61EXjxyjloL._SY346_

Résumé :

« J’ignore comment les historiens futurs me jugeront. Me verront-ils comme un despote, un tyran sanguinaire, une folle qui renversa le monde ? Ou bien mes actes auront-ils une telle portée qu’ils rachèteront mes crimes à eux-seuls ? Une chose est certaine, mon nom est gravé si profondément dans le bois de la déesse qu’une éternité serait insuffisante pour l’en effacer. « 

Fille de Seigneur, Luwise Sofunada est éduquée pour succéder à son père. En ce monde pourtant, nul pouvoir n’est héréditaire. Okateï, l’Arbre-Mère qui couvre la terre, désigne ceux qui auront la charge de protéger ses bourgeons. Luwise doit apprendre les devoirs d’une reine et mériter la confiance de la déesse pour hériter du trône. Mais désire-t-elle réellement cette responsabilité ? Alors que son entourage la pousse dans cette voie, les questions se bousculent. Ses doutes atteignent leur paroxysme lorsque se révèle une connexion particulière avec la déesse. Un don que certains considèrent de mauvais augure. Les jeunes années de Luwise Sofunada oscillent entre innocence et tragédie, aventure et conspiration.

Ce roman d’apprentissage vous emmènera le long des Branches de l’Arbre-Mère, dans les tréfonds de la déesse Plante, à la recherche de l’âme humaine

Catégorie Imaginaire : Première lecture et première chronique dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus parmi les 5 sélectionnés.

Osukateï – L’Âme de l’Arbre-Mère est un roman fantasy qui avait attiré mon attention avec sa sublime couverture appelant à l’enchantement et éventuellement à une certaine spiritualité.

« Je suis Luwise Sofunada, fille du Seigneur Sarise de la Neuvième Branche de l’Est. Je suis l’héritière d’une Lignée qui n’a jamais failli. De par ma naissance, je dois faire honneur à ma famille et à mon nom. Quels que soient les dangers, je les affronterai sans fléchir »

Je ne suis pas une lectrice de fantasy et c’est peut-être ce qui m’a fait défaut au cours de ce début de lecture. Je n’ai pas cette facilité de représentation des autres mondes proposés par la fantasy. Même si l’écriture est assez dynamique, il m’a fallu arriver à presque la moitié pour vraiment m’intéresser, à ce que je lâche prise pour me laisser embarquer avec Luwise.

Le temps est pris pour installer le contexte, rentrer au cœur de l’histoire avec elle, mais surtout au cœur d’Okateï, l’Arbre-Mère et ses Ramures, qui est pour moi l’entité principale du roman.

L’auteur sème dès le début les intrigues principales, les personnages et les aspects qui seront développés plus tard, comme ce côté onirique et initiatique à travers Luwise, qui a tardé à venir malgré moi. Parce qu’il s’agit avant tout de la mettre à l’honneur, comprendre son règne, d’aborder son histoire au commencement. On la suit lorsqu’elle commence à faire ses armes pour succéder à son père, et c’est dans cette première partie que j’ai senti que ce n’était pas l’idée que je m’en étais faite lors des présélections.

Mais comme je le disais plus haut, l’auteur a semé quelques graines à germer beaucoup plus tard, et pas n’importe lesquelles…

La spiritualité, la dualité et les parallèles peuvent être faits avec notre monde actuel. La nature, sa puissance et sa générosité m’ont séduite, ce sont les points forts de cet ouvrage de fantasy de qualité.

La plume soignée et enlevée, le vocabulaire fidèle au genre sont les atouts de ce roman, pour une non-initiée à la fantasy comme moi. Je suis très attachée à ces aspects, l’imaginaire doit être développé et me permettre de m’évader sans me perdre. J’y ai trouvé cette pointe de poésie subtile voire pudique des films d’animation de Hayao Miyasaki.  Comme l’auteur le dit en fin d’ouvrage, il fait partie de ses inspirations.

Osukateï est une belle mise en bouche, l’intrigue est plantée, j’en ai presque saisi le sens et la construction. C’est une histoire à variations multiples, avec des valeurs malgré une première partie assez dense, je ne peux qu’encourager les amateurs de fantasy et les non-initiés à découvrir cet ouvrage (je me répète) de qualité.

Geoffrey Legrand, Les éditions d’Utoh 458 pages, 3 mai 2018

Retrouvez toutes les infos et actualités sur la page de l’auteur : https://www.facebook.com/geoffrey.legrand.auteur/

Site du Prix des Auteurs Inconnus : http://www.prixdesauteursinconnus.com/

3 commentaires sur “Osukateï~L’Âme de l’Arbre-Mère ~ Geoffrey Legrand~Prix des Auteurs Inconnus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s