Polar/thriller

La rivière de l’oubli ~ Cai Jun, XO Edition

téléchargé

Sil y a encore un demain, comment vas-tu te maquiller ?
Et s’il n’y a plus de demain, comment diras-tu au revoir ? 

Résumé : Chine du Nord, juin 1995. Shen Ming, jeune et brillant professeur, est suspecté d’avoir assassiné une lycéenne, quelques jours après, il est poignardé près de l’école, dans une usine désaffectée. Neuf ans plus tard, le mystère s’épaissit. Les présumés meurtriers du professeur sont envoyés, eux aussi, au royaume des morts.

La rumeur se répand alors : et si Shen Ming avait traversé la rivière de l’oubli pour se réincarner et se venger ?

Maître du suspense, Cai Jun nous réserve un final stupéfiant.

Il signe un thriller aux confins du réel, tout en brossant un portrait saisissant de la Chine d’aujourd’hui.

La Rivière de l’Oubli est le roman de la vie après la mort, de la vengeance parfaite, mais aussi de cette lueur qui, toujours, finit par transpercer l’obscurité.

Vous avez sûrement vu passer ce thriller chinois, je n’en ai jamais lu, j’en ai toujours eu une forte appréhension, ce n’est pas dans ce registre que je me sens le plus à l’aise. C’est donc une première pour moi. Au vu des critiques positives j’ai préféré y réfléchir à deux fois, c’est donc sans aucun regret que je vous parle de La rivière de l’oubli, même si ma culture asiatique dans le thriller s’arrête à THE RING…c’est dire ! Rappelez-vous ce film événement au début des années 2000, l’histoire d’une cassette vidéo qu’il ne fallait en aucun cas regarder eh bien on en est loin ! Pourquoi j’en parle alors ? Parce qu’entre les comparaisons à Stephen King et l’idée que l’on pourrait se faire sur ce registre cinématographique, on pourrait effectivement se retrouver décontenancé en lisant La rivière de l’oubli, dernier thriller paru chez XO éditions qui m’a quand même convaincue dès ses premières pages !

La première partie en 1995 consacrée à Shen Ming professeur de chinois au lycée Nanming se lit à une vitesse folle, moi qui voulais simplement lire quelques pages par curiosité je me suis laissée emporter dans ma lecture ! La rivière de l’oubli c’est d’abord un style d’écriture, immersif dès les premières lignes, où on ne se perd pas dans les détails, le cadre est posé.

La mort restera omniprésente dans ce thriller, Shen Ming nous parle de la sienne dans un style  épuré et poétique, il nous raconte aussi les derniers jours écoulés avant que sonne son heure, sa rencontre avec Gu Qiusha, sa fiancée qui a indéniablement changé le cours de sa vie…Le soupçon de frisson s’installera à l’apparition de Si Wang, cet enfant aux pouvoirs surnaturels (peut-être une référence à Shining). Dans un récit linéaire Si Wang est en perpétuelle quête de vérité, il cherchera à connaitre l’assassin de Liu Man, lycéenne à Nanming que l’on a retrouvée morte sur le toit de la bibliothèque en 1995.

J’y ai trouvé une excellente construction, même si j’ai senti qu’il fallait que je m’accroche dans la troisième partie, cette galerie de personnages s’étend de plus en plus, c’est mon seul bémol car j’ai vraiment apprécié cette belle consonance chinoise. La réincarnation est un sujet assez peu exploitée finalement dans le thriller et c’est sans doute cette manière peu ordinaire de l’amener qui a maintenu mon intérêt jusqu’à la fin. Une autre chose m’a cependant gênée, ma réflexion ne sera certainement pas originale mais je n’ai pas trouvé le point de comparaison avec Stephen King. Je n’y ai pas trouvé d’atmosphère particulièrement oppressante, mais une atmosphère mystique.

Cette belle originalité et cette impression de ne pas déjà avoir lu ce thriller surprenant par ses aspects font que je vous le recommande, Malgré sa densité il n’est pas si complexe qu’il n’y parait si tant est que l’on soit ouvert à la découverte d’autres horizons et d’autres  cultures. C’est une histoire initiatique mêlée à un suspens savamment bien mené.

Je remercie vivement #Netgalley et XO éditions pour m’avoir permis de découvrir #LaRivièreDeLoubli

Auteur : Cai Jun Traduction de Claude Payen XO Editions 13/09/18 – 484 pages

4 commentaires sur “La rivière de l’oubli ~ Cai Jun, XO Edition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s