Polar/thriller

Les Fantômes du passé, Gaëlle Perrin-Guillet- City Editions

44186023_752079778460486_1468385516763217920_n

Résumé Les fantômes du passé :

Londres, 1893. Un notable respectable est tué sur le coup par l’explosion d’une calèche. L’affaire aurait dû revenir à l’inspecteur Henry Wilkes mais depuis sa dernière affaire, qui l’a brisé, il végète dans son appartement et sombre dans l’opium. Son ancien collègue vient pourtant le trouver pour l’aider à résoudre l’énigme. Il est secondé par Billy, le gamin des rues qu’il a pris sous son aile.

Mais quand le « meurtre de la calèche » prend une autre dimension, Henry ne peut rien faire d’autre que reprendre du service. En effet, tous les indices désignent un coupable  : Gareth, le propre frère d’Henry… mort des années plus tôt  ! Est-ce une machination  ? Ou bien son frère serait-il encore vivant  ?

L’inspecteur déchu risque fort de réveiller les fantômes du passé dans cette ville où trahison et mensonges sont monnaie courante et où le danger est à chaque coin de rue…

Intrigues, menaces et complots  : une enquête dans les bas-fonds du Londres victorien.


Je tenais absolument à découvrir la plume de Gaëlle Perrin-Guillet, chaque retour que j’ai pu lire sur Soul Of London était tous unanimes : « Envoûtante et saisissante dès les premières pages.  »
Comment passer à coté et comment ne pas être d’accord quand vous avez lu le dit roman en une seule journée complètement absorbée par cette plume sombre et ses histoires obscures…Avec Les fantômes du passé je suis encore plus séduite par le talent de cette auteure !

Si dans Soul of London l’histoire révélait le coté sombre de sa plume, l’histoire de ce deuxième tome exploite encore mieux nos deux personnages Henry Wilkes et Billy Bennett, ceux qui avaient été séduits par notre enquêteur et son jeune « apprenti » auront largement de quoi être satisfaits. Le passé de Wilkes viendra se mêler dans une enquête qui ne cessera de le hanter, une rencontre hasardeuse pour Billy qui le mènera à des actions assez inattendues, chacun sera malmené par leur nature profonde qui resurgira le temps de cette histoire. L’enquête presque au second plan reste toutefois très mystérieuse jusqu’à la fin, où le dénouement prend une tournure assez inattendue pour l’un de nos personnages.

Gaëlle Perrin-Guillet nous promène dans le Londres victorien avec un style sans détour et précis dans cette ambiance feutrée et intimiste à la fois. Ceux qui me connaissent le savent, c’est vraiment le style de lecture que je recherche le plus souvent, celles mêlant une ambiance, les mystères et l’imprégnation des lieux. Avec Soul of London elle m’avait embarquée dans cette atmosphère brumeuse, des meurtres sordides, le spectre de Jack l’Éventreur n’étant jamais très loin.

Aucune sortie de route n’est possible, l’équilibre est parfait pour une lecture teintée de mystères, un embarquement immédiat pour la culture londonienne en cette fin de période victorienne.

Un retour aux sources des premières enquêtes policières qui deviennent vite captivante, j’ai à peine terminé ce deuxième opus que le manque de cette ambiance et de ces personnages se fait ressentir. Henry Wilkes et Billy Bennett deviennent clairement un beau duo d’enquêteurs pour le moins atypiques et attachants, grâce la facilité de cette plume à puiser ces inspirations chez quelques auteurs qui ont marqué cette époque victorienne, quelque chose de naturel chez Gaëlle Perrin-Guillet comme une évidence….

Gaëlle Perrin-Guillet City Editions – août 2018 320 pages

 

6 commentaires sur “Les Fantômes du passé, Gaëlle Perrin-Guillet- City Editions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s