Littérature générale

La chambre des merveilles,Julien Sandrel, Calmann- Lévy

a354b-fc9bdc_f8a0ecf642e3473d82317bede45ae3demv2

Résumé : Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’ il veut confier à sa mère,  Thelma, qu’il est  amoureux pour la première fois, il voit bien  qu’ elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part,  fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion  le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas  d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.  En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet  sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de  toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait  vivre au cours de sa vie.

 Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles,  elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures,  il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à  revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers  elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on  a presque quarante ans…

La chambre des merveilles est lun roman que beaucoup d’éditeurs se sont disputé, il est en voie d’être adapté en film, et entre en lice pour « le prix Maison de la presse 2018 »

La chambre des merveilles c’est des messages forts au delà du drame qui à mon sens, ont été abordés en toute subtilité, l’amour filial reste très présent. Quand arrive ce qu’on redoute le plus, l’horreur absolue celle dans un futur possible de perdre son enfant, qu’il ne se réveille pas. Vers qui, vers quoi se tourner ?  A quoi se raccrocher ? C’est à cela que va être confronté Thelma, mère célibataire, menant une vie professionnelle qui ne laisse presque pas de place à son fils Louis.

Chambre 405 « Chambre des merveilles »

Louis est donc le personnage principal de l’histoire, plongé dans un coma profond suite à son accident, les quelques chapitres qui le concernent sont très émouvants,  Louis entend ce qu’il se passe autour de lui et nous partage ses impressions. « Je n’avais jamais réalisé tout ce qu’on pouvait comprendre rien qu’en écoutant » J’ai aimé la manière de l’auteur de faire prendre « vie » à Louis, les chapitres qui lui sont consacré sont bouleversants

Liste des merveilles. Qui aurait l’idée d’accomplir les rêves d’un gosse de 12 ans ?

Contre toute attente, cette mère devra s’armer de courage devant la difficulté de laisser son fils Louis, elle s’en défend aussi, pour elle accomplir la liste des rêves qui remplit ce carnet de promesses de vie est sa dernière chance pour le réveiller. Un sacré risque de pris, il peut se réveiller d’un moment à l’autre et elle ne sera même pas présente puisqu’un voyahe à Tokyo figure sur cette liste des merveilles. Étant très attirée par cette culture j’ai beaucoup aimé ce voyage à Tokyo, qui le temps d’un chapitre nous ferait presque oublier ce qu’il se passe dans la chambre 405. Mais

J’aurais pu ne pas aimer ce roman, j’aurais pu lui trouver trop de bons sentiments et  de légèreté à la fois, et bien pas tant que ça puisque je n’ai pas trouvé les codes d’une ambiance feel-good et tant mieux. Si les évènements peuvent en effet parâitre légers et farfelus la tonalité reste triste, on tourne les pages avec fébrilité comme un sentiment d’urgence à sauver Louis

N’étant pas une inconditionnelle de ce genre, je voulais juste découvrir cette histoire et j’ai vraiment passer un bon moment. Avec un style simple qui ne dessert pas l’histoire, les pages se tournent toutes seules, la prétention de ce roman est de vous faire passer un bon moment malgré le drame et les risques qui s’imposent à Thelma et à Louis. C’est efficace, j’y ai trouvé mon compte.

Je pense que si le roman avait bénéficié d’une couverture plus sobre et plus minimaliste le roman n’aurait pas eu le même effet, les attentes  et la perception auraient été différentes, j’en suis certaine. Dans tous les cas je la trouve sublime.

Juste un bémol concernant le titre des chapitres, bien souvent ils font référence à un titre d’une chanson ou de films ce qui m’a fait cogité sur le sens à donner aux chapitres ( en tout cas pour ceux que j’ai pu repérés ) un référencement à la fin du roman aurait été apprécié 😉

Au delà de sa couverture très colorée, ce roman est bien plus qu’une liste de rêves à accomplir, c’est l’espoir et le sentiment du désespoir. Elle met en valeur les relations parents/enfants, quelles qu’elles soient.

Je remercie chaleureusement les éditions Calmann-Levy pour leur confiance et pour m’avoir envoyé La chambre des merveilles.

À propos de l’auteur

Julien Sandrel est né en 1980 dans le sud de la France, est marié et père de deux enfants. Aujourd’hui, il réalise enfin son rêve d’enfant en publiant son premier roman, La chambre des merveilles.

  • 272 pages
  • Calmann-Lévy (7 mars 2018)
  • 17.90 €

Un commentaire sur “La chambre des merveilles,Julien Sandrel, Calmann- Lévy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s