Nordique·Polar/thriller·Scandinave

Camilla LACKBERG – La sorcière – Actes NOIRS

fc9bdc_1ab1ac6c908a4f36b19cb9e462ceb67a~mv2.jpg

Résumé editeur :

Nea, une fillette de 4 ans, a disparu de la ferme isolée où elle habitait avec ses parents. Elle est retrouvée morte dans la forêt, à l’endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt. Avec l’équipe du commissariat de Tanumshede, Patrik mène l’enquête, tandis qu’Erica prépare un livre sur l’affaire Stella. Sur la piste d’une très ancienne malédiction, les aventures passionnantes d’Erica et de Patrik continuent, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

 Tous les ans c’est l’événement le dernier Camilla Läckberg est incontournable, le précèdent refermé et je pense déjà au suivant…c’est plus d’un an de patience et parfois deux ! Cette auteure est la reine du polar suédois c’est incontestable…avec La sorcière ce 10ème opus où nous retrouvons Erica Falck et Patrick Hedstrom on pourrait se demander si cela ne s’essouffle pas et bien non…au contraire, même s’il en va de la même construction : trois récits parallèles, la disparition de Nea , l’affaire Stella datant de 30 ans, et celui d’Elin qui se passe en 1671.

Cette fois, elle exploite une société suédoise tourmentée par l’actualité ainsi que cette ambiance pesante de suspicion qui règne toujours devant l’immigration. Sans trop en faire mais toujours avec un style percutant, le principal sujet étant ces deux petites filles retrouvées mortes à 30 ans d’intervalle au même endroit.

Cela a été une excellente lecture, qui demande beaucoup de disponibilité, avec beaucoup de noirceur, des drames, des situations à nous glacer le sang parmi des morceaux de vie qui sont racontés avec beaucoup de légèreté. J’ai apprécié qu’elle se permette plus de détails, qu’elle assume encore plus cette réputation pour les polars suédois, c’est cosy et froid à la fois, ce qui donne une crédibilité au roman et aux situations.

Comme à chaque fois toutes les pièces se rassemblent et je n’ai encore rien vu venir, avec des moments de haute tension dans la dernière partie que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer chez cette auteure.

Un univers, une écriture noire et lumineuse à la fois.

Peut-on lire La sorcière sans avoir lu les précédents?

Clairement non. Le rythme si singulier de Läckberg, ainsi que les récits des personnages secondaires ne vous apporteront rien si vous n’avez pas un minimum d’attachements, de par leur passé. Chaque personnage au fil de ces 10 romans ont été développés, c’est comme une famille que vous rencontreriez en cours de route, sans connaître leurs blessures et leur passé. Il faut se sentir concerné pour comprendre telle situation, et tel point de vue.

Editeur : Actes noirs / Actes Sud (1 novembre 2017)

Collection : Actes noirs

3 commentaires sur “Camilla LACKBERG – La sorcière – Actes NOIRS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s